ASPECTS JURIDIQUES DE LA MALTRAITANCE, ASPECT ÉTHIQUE DE LA BIENTRAITANCE (54/2024)

A partir de 740,00 

Date(s) et lieu : A définir – LYON
Durée / horaires : 14 heures
Capacité minimum/maximum : 6 à 12 personnes

Formation déclinable en INTRA – devis sur demande
=> Nous contacter : formation@uriopss-ara.fr / 04 72 84 78 10

UGS : ND Catégories : ,

Description

Programme mis à jour le 27 mars 2024

La prévention et la lutte contre toute forme de maltraitance est une préoccupation des associations du secteur social et médico-social.
Or, les professionnels sont souvent en difficulté pour identifier les pratiques maltraitantes, prévenir ses risques et mettre en place une démarche de bientraitance telle que l’envisage l’ANESM aujourd’hui HAS.
L’objectif de cette formation est d’avoir une meilleure connaissance des risques de maltraitance par les professionnels et de trouver à travers une méthodologie de réflexion éthique des réponses adaptées aux situations complexes et singulières rencontrées par les professionnels et les usagers afin de s’inscrire dans une réelle démarche de bientraitance et donc de réduction des risques de maltraitance.
Les professionnels peuvent être confrontés à des situations posant la question de la maltraitance vis-à-vis des personnes qu’ils accompagnent quotidiennement.
Le phénomène de maltraitance reste en effet souvent difficile à appréhender, de par la complexité des situations et le quotidien des professionnels.
Les nouvelles pathologies rencontrées, ainsi que la complexité des prises en charge, doivent amener les professionnels à réfléchir sur ces évolutions et mettre en place des actions de prévention en lien avec la bientraitance.
Les actions de prévention et de pérennisation constituent un apport de qualité et de sécurité dans l’amélioration des pratiques professionnelles. Cette formation réalisée se propose d’instaurer ou d’optimiser une culture de la Bientraitance.


OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

  • Acquérir la notion de bientraitance. En faire un enjeu au quotidien par un savoir-être adapté.
  • Identifier les différents aspects de la maltraitance et en connaître les facteurs de risques.
  • Acquérir des connaissances sur la notion de responsabilité juridique.
  • Réfléchir/Acquérir des outils facilitant une prise en charge bientraitante et pérenniser leur utilisation.
  • Développer des interventions qui augmenteront le niveau de satisfaction et de bien-être de la personne accompagnée.
  • Valoriser le travail en équipe interdisciplinaire favorisant une mobilisation en continu des questionnements éthiques.
  • Savoir définir, via une réflexion collective et transversale, des règles de pratiques professionnelles respectueuses de la situation singulière de chaque résident.

PROGRAMME

Jour 1 – Bientraitance et risque de maltraitance : aspects juridiques et éthiques

Objectifs :

– S’interroger sur ses propres comportements et pratiques en tant que professionnel. Susciter une réflexion dans le but d’identifier des problématiques inhérentes à l’exercice professionnel.
– Acquérir la notion de bientraitance. En faire un enjeu au quotidien par un savoir-être adapté.
– Identifier les différents aspects de la maltraitance et en connaître les facteurs de risques.
– Appréhender la notion de la maltraitance par le prisme du droit.
– Comprendre la notion de signalement judiciaire et l’information préoccupante
– S’approprier les notions de responsabilité civile, pénale, administrative, disciplinaire.

Contenu :

– Qu’est-ce que la maltraitance ?
– La notion de maltraitance en droit.
– Les différents types de responsabilité.
– Le traitement des actes de maltraitance.
– Les outils de préventions de la maltraitance.
– Les représentations de la bientraitance au sein de l’établissement
– La bientraitance par le projet personnalisé (RBPP ANESM)
– Bientraitance et positionnement professionnel

Jour 2 – La démarche éthique comme outil d’une pratique bientraitante

Objectifs :

– Définir ce qu’est l’éthique.
– Choisir et s’approprier une méthode de réflexion éthique.
– Réfléchir/Acquérir des outils facilitant une prise en charge bientraitante et pérenniser leur utilisation.
– Valoriser le travail en équipe interdisciplinaire favorisant une mobilisation en continu des questionnements éthiques.
– Savoir définir, via une réflexion collective et transversale, des règles de pratiques professionnelles respectueuses de la situation singulière de chaque résident.
– Identifier à froid les avantages et les difficultés de la méthode

Contenu :

– L’éthique comme branche de la philosophie : définition des concepts ;
– Présentation de différentes démarches de réflexion éthique ;
– L’éthique médicale rapportée au médico-social ;
– L’éthique réflexive ;
– Proposition de résolution de situations complexes :

Les situations emblématiques repérées par les professionnels ;
Expérimentation d’une méthode d’analyse des situations.


PUBLIC CONCERNÉ ET PRÉREQUIS

Cette formation s’adresse à tout professionnel confronté aux questions que pose la relation d’accompagnement aux personnes accueillies. Elle ne nécessite pas de pré requis.


INTERVENANT

Olivier DUCHOSAL, Juriste, formateur en droit de la santé, titulaire d’un DEA en droit et éthique de la santé.


MOYENS PÉDAGOGIQUES ET TECHNIQUES

Formation dispensée en présentiel sous forme de contenus théoriques, dispensation d’outils méthodologiques et de temps de travail d’analyse de situations supervisés par le formateur. Alternance d’apports théoriques, d’échanges avec les participants, ateliers, résolution de situations complexes à partir d’une méthodologie, illustrations et études de cas. Remise d’un support pédagogique.

Support(s) pédagogique(s) remis en séance.


MODALITÉS D’ÉVALUATION DES ACQUIS

Évaluation des acquis en cours de formation : les stagiaires seront évalués sur leurs connaissances en début et fin de formation par la passation d’un QCM anonyme.

Evaluation de l’action de formation
*A l’issue de l’action de formation : envoi d’un questionnaire en ligne d’évaluation et de satisfaction au stagiaire ;
*Evaluation « à froid » (dans les 6/9 mois) : envoi d’un questionnaire en ligne sur la mise en pratique de la formation suivi et la mesure de l’impact au stagiaire ;
*Enquête de satisfaction au commanditaire.


SANCTION VISÉE

Certificat de réalisation et attestation d’assiduité.

RAPPEL : Pour valider sa formation et obtenir son certificat de réalisation, le stagiaire doit avoir :
-attesté de sa présence (émargement)
-réalisé les exercices préconisés par le formateur
-réalisé l’évaluation des acquis de ses connaissances
-complété la fiche individuelle d’évaluation de la formation


MATÉRIEL NÉCESSAIRE POUR SUIVRE LA FORMATION

Pas de matériel spécifique demandé.


ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

Les stagiaires en situation de handicap sont invités à préciser leur besoin en amont de la formation afin d’échanger sur les éventuelles adaptations nécessaires en fonction de leur handicap.
Par mail (formation@uriopss-ara.fr) ou par téléphone (04 72 84 78 10)
Référente Handicap pour l’organisme de formation Uriopss ARA : Floriane DAMIAO – f.damiao@uriopss-ara.fr

(Documents à consulter sur notre site https://formation.uriopss-ara.fr – rubrique Informations-pratiques : « Accompagner – Former – Orienter les publics en situation de handicap » et « Registre public d’accessibilité téléchargeable depuis notre site Internet »).

Informations complémentaires

Prix

Adhérent, Non adhérent

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.